andata.ritorno  laboratoire d'art contemporain



Patrick Weidmann

Cristalmeth

Vernissage jeudi 8 novembre dès 18h00

(ouvert le Week-end Genève Art contemporain les 17 et 18 novembre de 11h00 à 18h00)

Exposition du 8 novembre au 8 décembre 2018
du mercredi au samedi de 14h à 18h


Patrick Weidmann
© Patrick Weidmann

De la banquise d’images de Patrick Weidmann

Il en est du cynisme dans l’art contemporain, comme d’un phénomène qui est devenu une convention. Cela n’a jamais été de l’ordre de mes partis pris, considérant que cette position ne faisait qu’en remettre une couche sur l’aberration de sens répandue universellement. Le cynisme chez Patrick Weidmann est sous pesé par une position romantique. Un romantisme froid, distancé tant il est vrai que le feu n’a pas fini de brûler sous les braises même enfouies sous la glace.
La porte de sortie est sans doute l’ironie du dandysme, comme une forme de romantisme décalé. Il en résulte une observation aigüe des choses dans une subjectivité acérée. Il en est alors « de cette insatisfaction devant le réel » dont parlait Heinrich von Kleist, renvoyé ici avec un œil de lynx sur un monde unifié de déshumanisation. Le réel est donc à coffrer, à congeler dans ses apparats de danseuse trompeuse. Ainsi sont repérés par l’artiste, des fragments précis capturés dans la grande offrande marchande de l’iconographie ambiante. Tenant de l’héritage de la pensée de Diogène, l’artiste sort la tête du tonneau pour dire gare, mais avec art, gare à ces images à la peau si lisse et trompeuse dans leur lisibilité glacée. Qu’en est-il du désir quand il est subodoré au désert de l’hypermarchandise et que le spectacle a pris tant de place qu’il se perd dans sa propre image ?

Joseph-Charles Farine
7 novembre 2018

____________________________________

C’est une litanie, une répétition dépouillée des fantasmes. Mais les points de suspension de la fin du monde sont au début de la phrase. Exposition des expositions, récit des étalages, ces photographies ne nous renvoient ni aux festivals, ni aux salons, non plus qu’aux boutiques ou aux bazars. L’artiste errant dans les masses hétérogènes offre un seul et même paysage hypnotique.

Nicolas Buri

____________________________________

Patrick Weidmann
14-1-5.  2014, 90 x135cm. 1/3 + 1ap, Diasec 4mm plexi + 3mm métal
Patrick Weidmann
14-1-20, 2014, 90 x135cm. 1/3 + 1ap, Diasec 4mm plexi + 3mm métal
Patrick Weidmann
Jap-5063, 2018, 100 x150cm, 1/3 + 1ap, Diasec 4mm plexi + 3 mm métal                                                      
Patrick Weidmann
Jap-5003, 2018, 100 x150cm, 1/3 + 1ap, Diasec 4mm plexi + 3 mm métal

Site web de l'artiste

 




Andata.Ritorno bénéficie du soutien du Département de la culture de la Ville de Genève

 

 

Accueil –  A propos  –  Exposition en cours  –  Exposition à venir  –  Archives  –  Contact  –  Liens